Geraldine Championne de France V3 sur 100km

Géraldine Cornet, Championne de France V3F des 100km..
Récit de la course:
« 1km à pied ça use ça use , alors 100 KM je vous laisse imaginez !! et je viens de terminer celui d’AMIENS en 10H29 mn

3 mois de prépa , des doutes , de l’espoir et le jour J arrive . Lever à 4H30 du matin pour un départ à 6H30. Ca commence par un départ à la frontale en 10 KM/H pour une boucle de 28 km dans Amiens et le long du canal puis retour sur Amiens , et là commence un long parcours de 35km jusquà Pont Rémy le long du canal de la somme puis retour par le même chemin . il fait beau , le temps est clame , tout va bien . Le 10km est passé sans problème , le semi aussi puis le marathon et j’arrive à 50KM la moitié du parcours et là l’inconnu est là, est ce que je vais y arriver . La route est longue pour aller jusquà Pont Rémy , c’est le 63 ème km et là c’est le demi tour pour revenir sur Amiens . Le 70ème km arrive , puis je vois 80 km , ça va mais à partir du 85ème kilom, les choses se compliquent , je vois mon temps au kilom augmenter , de 6mn, je passe à 7 mn voir 8mn avec un vent de face , des petits faux plats montants à gérer , je marche , c’est long et là , il faut se forger un gros mental et se dire :  » je veux voir la ligne d’arrivée et je la verrai « alors qu à ce moment je pensais juste faire un petit plongeon dans la Somme et je me disais  » pourquoi tu cours , ça sert à quoi  » , mais j’ai pensé aussi à mon coach qui m’a préparé, mon groupe de course qui m’a super encouragé , n’est ce pas Peggy , tu m’as dis  » mais bien sûr que tu vas le faire » et Laurence ma super copine de course qui m’a dit : moi je veux voir la ligne d’arrivée  » alors j’ai continué à avancer et j’ai terminé ce 100 km en 10H29 .1ère de ma catégorie et 28ème sur 45 sur lal course championnat de France
C’est une distance qui n’est pas évidente à gérer, c’était d’abord la volonté pour moi de me lancer un défi personnel avec tout ce que cela implique . J’avais déjà fait CHAVAIGNE EN PAILLERS 2 fois en 11H10 et 11H20 mais c’était il y a 15 ans et là Claude A.de Beaufort en Vallée m’ a demandé d’intégrer le club de Beaufort
ce que j’ai fait et depuis beaucoup de km fait en CAP . Je savais que ça allait être dur ça été dur vers le 85ème kilom et si à la fin d’un marathon , je me dis c’est quand le prochain , là je ne sais pas si je renouvelerai l’expérience .
Et pour info le 1er a bouclé l’épreuve en 6H45 soit 15KM/H ET 4,05 du KM »

Course Loire Authion LA’titude..Résultats & Photos


Résultats 10 km    Résultats 18km
l’Album Photos de Yanick Morel
l’Album de l’Organisateur
les Albums de la News letter de Loire Authion

Pour une première, c’est une belle promesse bien tenue ! Très belle Organisation et beau parcours que ces 10km et 18km de Corné, Loire Authion, autrement dit LA’titude, à en croire les nombreux témoignages recueillis sur la ligne d’arrivée.

L’ASBA, support technique de la course, a assumé son rôle sous la conduite assurée et rassurante de Christian Thomas et de sa dizaine de bénévoles. Nos coureurs y ont également pris beaucoup de plaisir. Florent Robert, qui a bénéficié d’un bon de sortie de Coach Franck, finit sans pression deuxième du 10km. Marine Bonneau signe son retour en terre angevine avec une troisième place sur le 18km. Ces deux coureurs seront nos ambassadeurs lors du prochain Relais Angevin de la Mémoire, organisé à l’occasion du centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918.

Bravo à toutes et tous.   (Yanick Morel)

Trail de Bugeat

Petit retour sportif sur Bugeat par Philippe Leray
Album souvenir De Bugeat de notre reporter Yanick  >>> ICI

Aucun texte alternatif disponible.

Yanick et Hélène étaient sur le « 9 km » qui s’est transformé en 11km 600 avec 200m de D+. A peine remise Hélène se permet d’être 4ième au scrach et 1ère vétérane ! Il est vrai qu’elle adore le soleil, avec 30°, elle était servie !
Guy, Olivier, William et Philippe se sont lancés sur le 22 km avec ses 900m de D+. Olivier a beaucoup moins bien supporté la chaleur et contrairement à ses habitudes, il doit malheureusement abandonner. C’est donc William qui a donné le tempo en finissant en 2h51 suivi par Philippe et Guy.
Un superbe parcours technique mais exigeant.